C’est assez bien d’être fou + un hommage à Bilal Berreni

Bilal Berreni
Bilal Berreni photographié par sa famille

Le street artist de 23 ans connu sous le nom de Zoo Project et disparu en juillet 2013 à Detroit laisse derrière lui une oeuvre d’ampleur appréciée et connue de tous les amateurs en  la matière.

Son travail sur le Printemps Arabe, notamment en Tunisie a été réalisé dans une logique de diffusion massive, sans volonté de s’enrichir mais seulement d’apporter son soutien comme il l’explique sur son site internet.

 

ZOO PROJECT
Zoo Project, Les Martyrs à Tunis

 

Il existe également un petit film documentaire, également, dont il est le co-auteur : « C’est assez bien d’être fou »

 

C'EST ASSEZ BIEN D'ETRE FOU
Typographie réalisée par Zoo Project

 

Le propos, selon les auteurs :  » Durant 4 mois un réalisateur et un dessinateur ont traversé l’Europe jusqu’aux confins de la Sibérie.

Mêlant dessins et vidéo, ils racontent leur périple à deux voix, entre road-movie et conte documentaire. »

S’il vous intéresse, vous pouvez le visionner sur le site qui lui est consacré : http://www.cestassezbiendetrefou.com

Il est également possible de laisser un message de soutien à la famille et les proches du jeune homme.

Sources :

http://www.freep.com/article/20140328/NEWS01/303280015/Bilal-Berreni-23-painted-worldwide-why-French-artist-found-shot-dead-Detroit-

http://journal.alinareyes.net/2014/03/31/bilal-berreni/

– http://www.cestassezbiendetrefou.com

– http://zoo-project.com

Destruction de la Tour Paris 13

Vous avez peut-être visité ce temple éphémère du Street Art proposé par la Galerie Itinerrance  en octobre 2013. Il fallait pour cela s’armer de patience… J’ai moi même patienté 10h avant de pouvoir enfin y entrer ! Mais l’expérience était très intéressante et valait son pesant d’or.

 

TOUR PARIS 13
Tour Paris 13. Courtesy galerie Itinerrance

 

De la même manière qu’il est possible de visiter la Tour sur son site, il a été possible ces dernier jours d’assister à sa démolition en direct. Il est d’ailleurs toujours possible de la revoir, pour ceux qui l’auraient loupée !

RDV sur le site : http://www.tourparis13.fr/destruction/src/

 

TOUR PARIS 13
Tour Paris 13 : façade extérieure. Photo Thierry Hay

 

TOUR PARIS 13
Stew. Photo Thierry Hay

 

Sources :

– http://www.tourparis13.fr/destruction/src/

http://culturebox.francetvinfo.fr/le-blog-de-thierry-hay/2013/09/27/tour-paris-13-street-art-sur-9-etages-avant-destruction.html

– http://www.telerama.fr/scenes/la-tour-paris-13-le-premier-musee-virtuel-du-street-art,102196.php

Ivan Argote

Ivan Argote par Dider Plowy
Iván Argote © Didier Plowy

 

Je vous présente aujourd’hui l’artiste colombien Ivan Argote. Il vit et travaille à Paris depuis 2005.

J’ai eu un véritable coup de coeur pour lui quand j’ai vu son oeuvre « Feeling » au Palais de Tokyo l’an dernier. Ivan danse face à la Croix de Malevitch au Centre George Pompidou au son de The Cure. Ce projet (n°9) et tous ses autres sont à voir sur son site internet :

Mes préférés :

– Project n°3 « Birthday » 2009

– Project n°5 « We’re all in the bus » 2009

– Project n°7 « Retouch » 2008

– Project n°12 « I just want to give you money » 2011

– Project n°22 « It rolls » 2009

– Project n°30 « All my girl friends » 2007-2009

– Project n°46 « Rock Scissor Paper » 2009

Il travaille avec de nombreux médias tels que la photographie, la performance, la vidéo mais aussi la peinture et la sculpture en réfléchissant sur son rapport à son environnement, à ceux qui l’entourent, la société dans laquelle il vit. Ce qui est sans doute une des choses les plus appréciables dans son travail, c’est son humour. De plus en plus, on peut retrouver des articles sur lui comme dans les Inrockuptibles qui qualifient son travail d’ « art canular » ou encore sur le site de Libération.

Il fait sa première exposition personnelle en France en 2011 à la Galerie Emmanuel Perrotin (ce qui est, à Paris, le gage d’un avenir tout à fait prometteur) qui présente son travail et est aujourd’hui référencé par de très grands noms du marché de l’art, comme par exemple la Saatchi Gallery.

Je vous encourage à découvrir le travail de ce jeune artiste que j’adore !

Sources :

– http://www.ivanargote.com

– http://www.saatchigallery.com/artists/ivan_argote.htm?section_name=future_exhibitions

– http://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Argote

http://www.palaisdetokyo.com/fr/ivan-argote

– http://www.lesinrocks.com/2011/01/21/arts-scenes/arts/lart-canular-divan-argote-1120873/

– http://next.liberation.fr/arts/2014/02/10/ivan-argote-le-male-exorcise_979167

– https://www.perrotin.com/artiste-Ivan_Argote-84.html

– https://www.perrotin.com/artiste-Ivan_Argote-84.html

L’exposition Jeune Création

Cet exposition/concours, qui a lieu au 104 dans le 18ème arrondissement, est depuis près de 65 ans un moyen pour de jeunes artistes d’être découverts et mis en avant.

 

Jeune Création 2013
Affiche de l’exposition Jeune Création, édition 2013

 

66 projets on été retenus parmi les 2500 dossiers de candidature reçus pour la dernière édition. Après plusieurs jours d’exposition, deux artistes sont sélectionnés : un jeune artiste choisi par un jury prestigieux et un autre par le public. Par la suite, l’artiste sélectionné pourra exposer son travail à la Galerie Jeune Création.

En 2013, l’artiste Edith Bories remporte le Prix du public. C’est grâce à des formes de représentation temporelle en plusieurs dimensions que la jeunes artiste a voulu présenter une œuvre qui mêle passé et présent, en utilisant des installations « in situ ».

 

Edith Bories, Jeune Création 2013
Le travail d’Edith Bories, Prix du public de Jeune Création 2013

 

C’est un esprit d’échange artistique qui rythme cette exposition, galeriste de tous horizons viennent découvrir les artistes de demain. Ce concours est très reconnu dans le monde de l’art contemporain, ce qui permet aux jeunes artistes français et parisiens de pouvoir présenter leur œuvres au yeux des professionnels comme à ceux des amateurs.

Sources :

http://www.artistikrezo.com/2013112014581/actualites/Art/edith-bories-prix-du-public-de-jeune-creation-2013.html

http://www.jeunecreation.org/edition-2013/

http://www.104.fr/programmation/evenement.html?evenement=288

La FIAC !

Image
Logo de la FIAC !

 

C’est l’événement de l’année dans le monde de l’art parisien.

Ce salon spécialisé dans l’art contemporain existe depuis plus de 40 ans dans la capitale. Il permet aux collectionneurs, galeristes, directeurs de musées de découvrir toutes le nouveautés, en terme de néo- pop, art conceptuel ou abstrait. La Fiac est une référence dans le monde de l’art contemporain, pendant longtemps c’était l’un des seuls événements dans ce milieu, mais depuis quelques années, de nouvelles foires se sont créées dans les capitales européennes comme Frieze à Londres fondée en 2003, qui est plus tournée vers les nouvelles génération d’artistes.

Cette nouvelle concurence fit remettre en question l’image de La Fiac, ce qui lui permis d’évoluer au fil dans années 2000.

 

Lavier, Crashed Car
Bertrand Lavier, « Crashed Car » © Benoit Tessier / Reuters

 

Le salon se déroule dans différents lieux. La plus grande partie des expositions se déroule dans la nef du Grand Palais, mais un grand nombre de galeries parisiennes font aussi partie des lieux d’expositions. Des endroits plus insolites sont aussi utilisés, comme le Jardin Carré du Louvre ou le Jardin des Plantes.

Aujourd’hui, le salon accueille près de 170 galeries et 25 pays sont représentés. C’est une véritable aubaine pour Paris, qui renforce sa place de capitale de l’art.

La prochaine Fiac aura lieu du 23 au 26 Octobre 2014.

Sources :

http://www.fiac.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Foire_internationale_d%27art_contemporain

http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/26/fiac-2013-meilleur-pire-foire-art-contemporain_n_4166054.html

DRAWING NOW PARIS – Une foire de dessin

Paris vient de connaitre la 8ème édition de Drawing Now Paris, la première foire d’Europe dédiée uniquement au dessin contemporain.

Drawing Now Paris a été créée en 2007 par Christine Phal, depuis elle accueille près de 80 galeries qui viennent présenter chacune un artiste. Les galeries sont choisies par Philippe Piguet, le directeur artistique du salon, critique d’art et commissaire d’exposition indépendant.

 

DRAWING NOW PARIS 2011
Entrée du Carrousel – Drawing Now Paris I Le Salon Du Dessin Contemporain 2011

 

 

Initialement basée dans le Carrousel du musée du Louvre, Drawing Now Paris s’est déplacé cette année au Carreau du Temple dans le 3ème arrondissement.

De nombreux amateurs viennent se mêler aux professionnels de l’art à cette foire très éclectique dans le choix des artistes présentés. Cette année, plus de 400 artistes ont eu la chance d’y avoir leur place.

Cela offre une possibilité de mise en avant pour ce domaine de l’art contemporain qui n’est pas forcement le plus représenté dans les galeries.

 

DRAWING NOW PARIS 2011
Drawing Now Paris. Le Salon du Dessin Contemporain, Stand galerie Nosbaum & Reding, 2011

 

Sources :

http://www.drawingnowparis.com/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Drawing_Now_Paris

http://www.arte.tv/fr/drawing-now-paris-le-salon-du-dessin-contemporain/396876,CmC=7800612.html

Mathieu Pernot, l’impartialité d’un photographe

Ce photographe qui vit à Paris depuis plus de 20 ans est en ce moment à l’honneur : deux expositions lui sont consacrées au Jeu de Paume et à la Maison Rouge.

Son travaille réside dans la prise de séries précises, en suivant des thèmes ou des chronologies. L’une de ses particularités a été de travailler sur les nomades, les roms ou les « gens du voyages ». L’exposition du Jeu de Paume revient d’ailleurs sur cette période. Cependant  « La Traversée » cré une sorte de ligne de conduite dans son œuvre pour aboutir à un projet exclusivement fait pour le musée, « Le Feu ».

 

Mathieu Pernot, Caravane
Mathieu Pernot, Caravane (Le Feu), Avignon, 2013

 

En même temps, la Maison Rouge à voulu lu dédier une exposition sur un autre de ses travaux, accompli avec l’historien Philippe Artière.

C’est à travers différents médiums que le photographe nous fait rentrer dans un hôpital psychiatrique désaffecté.

 

Mathieu Pernot, L'asile des photographies
Mathieu Pernot, L’Asile des Photographies, 2014, vue d’exposition, la Maison Rouge

 

Vous pourrez faire la rencontre de ce nomade de la photographie du du 11 février au 18 mai 2014 au Jeu de Paume et du 13 février au 11 mai 2014 à la Maison Rouge.

 

Sources :

http://www.mathieupernot.com/index.php

http://www.culture.fr/Actualites/Musee-Expos/Mathieu-Pernot-invite-au-Jeu-de-Paume-et-a-la-Maison-Roug

http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2014/03/24/les-romanichels-et-les-fous-deux-marges-mathieu-pernot/

http://www.lamaisonrouge.org/cgi?usr=spc6swfqug&lg=fr&pag=2332&tab=108&rec=27&frm=0&id=4034&flux=67706866